Ah l'été!

On t’attend des mois durant

On se les gèle en t’espérant

Te voilà enfin

Pis on chiale

Contre les maniaques à la chainsaw sur le bord du lac

Ceux qui se mettent un cadran avant les corneilles pour couper du bois

Entendre l’écho du doux moteur à la brunante

Se réveiller en rêvant que Jason nous découpe dans une chaloupe

Il y a les ambitieux qui veulent faire pousser l’asphalte

De la fraîcheur en continu qui chasse les impuretés

De l’eau bénissant les driveways de mangeux de mou

Pis il y a ceux qui crament leur BBQ à perpète

mangeant du steak à toute heure de la journée

Des carnivores, incendiaires cancérigènes, sans gène

Il y a le gentleman

Le voisin

qui ne supporte pas que ta visite du samedi soir voit son gazon long

Celui qui tire la crinque de la tondeuse

pour faire un Alvaro de sa pelouse, à l’apéro

Il y a les concerts d’air climatisé

ronronnant à qui mieux mieux

Acouphènes et tensions cérébrales

Sommeil léger

Hamac décroché

Il y a les pets de motos

Une explosion si forte

que tu traces toi-même tes shorts

Il y a les coups de soleil à cloques

Les bronzés en habitants

Les cannes blanches

Les rides se battent pour arriver dans ta face en premier

Il y a les odeurs de grosse marde

quand le vent tourne à ta fiesta

la campagne voyage dans tous les quartiers

Il y a les suceux de sang

affamés par ta chair

qui tracent ton corps de leurs dards

et ça pique, ça enfle et ça démange

Sans oublier la canicule

Quand l’aîné risque de trépasser

L’eau devient brouillée

Impossible de baiser

Il y a le smog

La sueur derrière les cuisses

Les dos boutonneux au line-up des glissades d’eau

Les glissades d’eau

Il y a les cacas

d’oiseaux, de chats, de chiens, de furets

La fête du Canada

Madame la mouffette

Monsieur le Jéhova

Il y a le désherbage

L’entretien de ton palais

Le lavage de ton bazou

Les poils poussent trop vite

Les mèches te jaunissent

Ta bedaine fait un stand-up comique

dans ton maillot déjà délavé

La musique de cacanne hurle

Les rues barrées t’enculent

Il y a…

Les hamburgers mal cuits

Les piscines plein de pisse

Les allergies au vert

Les compètes de jardinage

Les enfants pas couchables

Des vacances qui passent trop vite

Je vous l’ai-tu dit?

C’est ma saison préférée.

Je veux pas penser à janvier…non…je veux pas!

© 2017 Marie-Eve Larivière

Featured Posts
Posts Are Coming Soon
Stay tuned...
Recent Posts
Archive
Search By Tags
No tags yet.
Follow Us
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

©Marie-Eve Larivière